[]

/ Schéma des études / DNSEP1 option Design mention Editions / PROJET PLASTIQUE / Écologies de l’édition

Écologies de l’édition

Bérénice SERRA, Céline DUVAL, Thierry WEYD

Site de Caen

Contenu

Motivation Dans le climat actuel d’une prise de conscience collective sur l’évolution de nos conditions sanitaires, sociales et écologiques — propulsée par la crise du Covid-19 — le point de vue économique du maintien des structures établies (maisons d’édition, librairies, imprimeurs, etc.) est au centre des débats publics et politiques touchant à la chaîne du livre.

L’urgence de soutenir ces structures est indéniable, dans le souci d’une continuité avec le modèle économique en place, mais d’autres sujets nous apparaissent simultanément comme tout aussi nécessaires et impératifs. En effet, nous assistons depuis le mois de mars 2020 à des efforts et une inventivité sans précédent émanant des acteurs de la chaîne éditoriale :

  • des éditeurs — par la mise à disposition gratuite des ouvrages par les canaux numériques (qui a constitué pendant de nombreuses années le champ de lutte du mouvement de l’Open Access) ;
  • des designers et artistes — par la création d’outils en ligne de production assistée par ordinateur reposant sur les langages du web et par conséquent compatibles avec n’importe quel matériel informatique à disposition pouvant se connecter à Internet (Electric Zine Maker) sans oublier les initiatives de création collective (#confinementart #confinage.galerie #confiney.fanzine, etc.) ;
  • des libraires — par la réorganisation des systèmes de distribution en points de retrait afin de limiter les envois postaux et les livraisons véhiculées ;
  • des diffuseurs — par l’organisation de projets collectifs permettant la mise en commun des moyens d’expression durant la période de quarantaine (Quaranzine) ;
  • des lecteurs — par un travail solidaire de mise à disposition des ouvrages de nos bibliothèques individuelles afin que le travail de recherche puisse se poursuivre (#BiblioSolidaire).
  • Dans un billet de blog paru le 6 avril 2020 sur le site de Médiapart, Benoît Virot (Le Nouvel Attila éd.) pointe qu’après une période d’arrêt forcée de la chaîne du livre (la première de l’histoire), « la situation ne sera guère plus absurde que d’habitude ; elle le sera un tout petit peu plus ». Il poursuit : « Il ne faudrait pas croire que la crise, c’est maintenant. La crise est un état permanent du monde du livre depuis le XIXe siècle, qui menace chaque année avec plus d’acuité. Ce que révèle le confinement, c’est l’absurdité généralisée du fonctionnement de la chaîne ».

    Nous proposons alors de profiter de l’histoire qui s’est écrite durant cette période de confinement pour nous interroger, comme le suggère cet éditeur et journaliste, sur le fonctionnement de la chaîne éditoriale : son rythme, ses publics, ses supports, la part du politique, etc. tout en inscrivant nos réponses et nos actions dans une pensée nécessairement axée sur les questions écologiques et sociétales impérieuses de notre époque.

    l’atelier

    L’atelier « logiques et écologies de l’édition », porté par Céline Duval, Bérénice Serra et Thierry Weyd, propose donc l’ouverture d’un espace d’échanges, de travail, de lectures, d’expérimentations et de productions aux étudiants de l’option design mention éditions de l’ésam Caen/Cherbourg. Dans le prolongement de l’expérience positive de l’atelier « actualité de l’édition imprimée et numérique » qui s’est déroulé au premier semestre de l’année scolaire 2019-2020, cet atelier se déroulera en plusieurs temps alternant théorie, débats, écriture, interventions extérieures et production éditoriale.

    Les productions, intellectuelles tout autant que formelles pourront s’inscrire dans l’optique du déploiement d’une recherche-création. Dans ce but, nous voudrions encourager les étudiants à mener des projets individuels et/ou collectifs ainsi qu’à contribuer à un espace critique commun dont nous venons de définir le cadre. Cet espace se matérialisera par la création d’une plateforme en ligne.

Références

Bibliographie non exhaustive :
  • BENHAMOU, F, Le livre à l’heure numérique : papiers, écrans, vers un nouveau vagabondage, Paris, Seuil, 2014 ;
  • BOCHATON, E, Guide de survie juridique pour écrire et publier son livre, Paris, Pyramid, 2020 ;
  • BON, François, Après le livre, Paris, Seuil, 2011 ;
  • BROGOWSKI Leszek, Éditer l’art, Le livre d’artiste et l’histoire du livre, Chatou, éditions de la transparence, 2010 ;
  • CHION, Michel, Le promeneur écoutant, essais d’acoulogie, Éditions Plume, 1993 ;
  • CITTON, Yves, Médiarchie, Paris, Seuil, « La couleur des idées », 2018 ;
  • DARNTON, Robert, Apologie du livre : demain, aujourd’hui, hier, Paris, Folio essais, 2012 ;
  • EPRON & VITALI-ROSATI, L’édition à l’ère numérique, Paris, La Découverte, ...., 2018 ;
  • FAUCHIÉ, Antoine, Le livre web comme objet d’édition ?, dans "Design et innovation dans la chaîne du livre", Paris, PUF, 2017 ;
  • KITTLER Friedrich, Grammophone, film, typewriter, Les presses du réel, 2018 ;
  • LUDOVICO, Alessandro, Post-digital print : les mutations de l’édition depuis 1984, Paris, B42, 2016 ;
  • MARI Enzo, The Intelectual Work, Kaleidoscope Press, 2010 ;
  • ROSSET Christian, GERNER Jochen, Le minimalisme, Le Lombard, 2016 ;
  • VIAL, Stéphane, Design et innovation dans la chaîne du livre : écrire, éditer, lire à l’ère numérique, Paris, PUF-Humensis, 2017 ;
  • VITALI-ROSATI, Marcello, Qu’est-ce que l’éditorialisation ?, Sens public, http://sens-public.org/article1184.html ;
  • Earth, Fields Notes from the Dark Ecology Project, 2014-2016, Sonic Acts Press, 2016

 // DNSEP  - Semestre 7, Semestre 8  // Design  mention Éditions  //  credits ECTS : 4