« Abstraction géométrique »

Atelier pour tous
proposé par Florence Necken

Matériel :

  • papier blanc format A3 minimum, raisin… ou une toile blanche ;
  • crayon à papier, gomme, compas ou ruban adhésif, paire de ciseaux ;
  • peinture : gouache, acrylique ou huile ;
  • pinceaux plats à poils doux, palette, chiffon…

Je vous propose de prendre un temps pour créer une peinture abstraite composée de formes géométriques de couleurs différentes. Il s’agira d’animer la surface du support en jouant avec les formes et les couleurs.

Avant de commencer, vous pouvez observer les visuels ci-dessous mais aussi consulter quelques références et reproductions d’œuvres des artistes suivants : Robert et Sonia Delaunay, Piet Mondrian, Frank Stella, Peter Halley.

Sur votre support, vous pouvez commencer par dessiner des traits, des lignes, des formes géométriques au crayon (discrètement) pour élaborer une structure. Il s’agit de créer avec spontanéité une combinaison de formes sur toute la surface de votre support. 
Ce travail de composition peut être réalisé en utilisant des bandes de ruban adhésif de couleur ou de scotch repositionnable. Les bandes de ruban adhésif peuvent remplacer les traits de crayon et dessiner les côtés ou les bords des formes géométriques.
Vous travaillerez ensuite à peindre chacune des formes de votre composition, à faire émerger des formes de couleurs différentes. 

Préparez vos couleurs dans la palette : faites des mélanges pour créer vos teintes personnelles mais en veillant à avoir une couleur bien uniforme à chaque fois. Travaillez la peinture sans trop la diluer. Les couleurs doivent être couvrantes et posées en aplat (en suivant les côtés des formes, leurs directions). Vous pouvez travailler avec des couleurs nuancées. 
Les couleurs de deux formes voisines peuvent se toucher, se rencontrer, se superposer sur les bords.
Pour peindre votre composition, suivez votre intuition dans le choix des couleurs. Essayez de sentir quelle couleur poser en fonction de la forme à occuper, des couleurs des formes voisines. 
Vous pouvez jouer à mettre en relation des couleurs de qualités différentes, à mettre en jeu des contrastes pour rythmer et équilibrer votre peinture. 
Pour vous aider à vous situer parmi les différentes possibilités, voici quelques indications ou rappels concernant les types de couleurs :

  • primaires, secondaires, tertiaires (les nuances…) ;
  • vives (à base de jaune) qui rayonnent, reviennent vers l’avant ;
  • sombres, profondes (rabattues : à base de noir, rompues : mélange des complémentaires) ;
  • couleurs pastel (à base de blanc) ;
  • gris colorés (couleurs sourdes) ;
  • couleurs chaudes/froides…

Amusez-vous à remplir les formes que vous aviez dessinées, à couvrir ces surfaces de couleur. 
Acceptez la possibilité que le travail de peinture ne soit pas parfait. Les coulures, les débordements ou les accidents mettront en avant la plasticité de votre création, sa picturalité. Le geste et la matière sont des composantes de la peinture. Ils contribuent à son originalité. Prenez simplement plaisir à créer un espace pictural dynamique et rayonnant.

  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #11
  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #11
  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #11
  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #11
  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #11
  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #11