« Couleurs... mais quelle stratégie ? »

Atelier pour les adultes
proposé par Élisabeth Leverrier

Un cheminement avec Gérard Fromanger :
« Que peindre ? Et pourquoi encore peindre ? Je suis dans le monde, pas devant le monde. »

Sa peinture prolonge le débat autour du réalisme dans l’art français qui commence avec Courbet. Entre peinture et photographie, art et histoire, il fera du paysage urbain.

Les titres de ses séries : Souffles, Boulevard des Italiens, Le peintre et le modèle, Annoncez la couleur, Le désir est partout, Questions, Splendeurs, Tout est Allumé, L’atelier de la Révolution, De toutes les couleurs...

Certaines oeuvres portent le titre de la couleur majeure, soit en intensité, soit en dominante. Il en est ainsi dans la magnifique série du « peintre et le modèle » où le nom de la couleur ajoute des connotations poétiques au représenté... La peinture est d’abord de la peinture. La couleur en est donnée comme le corps. La ruse de l’artiste c’est bien d’insister sur ce qu’en photographie documentaire on appelle la légende.

En Chine, à Hu-Xian, de la série Le désir est partout, août 1974 : voir l’image en cliquant ici.

Règles du jeu : à partir de vos photographies, de vos peintures précédentes, de vos croquis sur le vif, réfléchir à comment répartir le Noir et Blanc et la Couleur dans votre projet. Est-ce que ce sera obligatoirement le fond qui sera en Noir et Blanc et le reste en Couleur ? Allez-vous reprendre toutes les couleurs du peintre ? Sinon lesquelles ? À quoi renvoie le Noir et Blanc ? À quoi renvoie la couleur ?

  # Grand public / 2019-2020 / A la maison / #10