Séance #4 de films en compétition

Jeudi 5 novembre à 15h30
au Café des images, Hérouville Saint-Clair
Entrée libre
Durée de la séance : 2h05

Eyes contact between two same faces/prise n°1 (4 min)
d’Adeline Cros
École de Recherche Graphique, Bruxelles (Belgique)
_
Règlement de compte entre une actrice et l’autre.

La tourbière (26 min)
de Brieuc Schieb
École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Paris
_
Uzec, Baptiste et Léo tuent le temps à Douarnenez. Leur ami Jordan s’est noyé déguisé en Bob L’éponge, au carnaval de l’an dernier. Tandis que les célébrations reprennent, des faits étranges se produisent. En partant d’un fait divers devenu une légende urbaine, La tourbière documente une jeunesse bretonne dont les seuls repères sont ceux du patrimoine régional.

Sacrée, rivière (7 min)
de Zana Riazi
École supérieure d’art et design Marseille Méditerranée
_
Pop Zer, étudiant des beaux-arts d’Abidjan, raconte à ses amis sa dernière visite dans son village natal.

Le biais du scaphandrier (18 min)
de Zacharie Khelili
Beaux-Arts Nantes
_
Les scaphandriers sont des explorateurs. Ils tracent les histoires de quelques traversées.

Voyage au jardin (20 min)
de Jiali LIANG
École supérieure d’art et design Marseille Méditerranée
_
Un été avant de quitter ma ville natale, Suzhou, je me suis embarquée dans un voyage au jardin avec ma mère. Comme une guide touristique, elle m’a emmenée parcourir non seulement le jardin, mais aussi les souvenirs. Le film est divisé en quatre chapitres : "À la recherche du temple pauvre" - c’est l’endroit où j’avais vécu “Voyage au jardin de jour” - Allons flâner au grand parc "Chez grand-mère" - Quand tu pars, les vivaces seront mûres "Voyage aux douves de nuit" - Ne me filme plus, s’il te plaît.

Béton Amer (15 min)
de Margot Lançon
Haute école d’art et de design, Genève (Suisse)
_
À l’aube, une bande d’amis se retrouve sur les toits d’une école à Athènes. C’est leur rituel. Ils surplombent la ville, cette ville qui sera à eux jusqu’au matin suivant. Le film raconte l’errance d’un groupe d’adolescents à la périphérie d’Athènes. Ils traverseront un lieu gardé sous haute surveillance : Hellinikon. Pendant six décennies, Hellinikon a été le seul aéroport d’Athènes. En 2004, il accueille les infrastructures des Jeux Olympiques. Depuis, les mauvaises herbes ont envahi les ruines des équipements sportifs. Toutes les marques de son passé sont encore, comme sédimentées, inscrites à Hellinikon. Les jeunes décident de s’y introduire avant que le site ne soit rasé, transformé, avant que sa mémoire ne disparaisse.

Dans la main de Janus (18 min)
Film réalisé dans le cadre d’un workshop proposé par Gaëlle Boucand et Elise Florenty 
Institut supérieur des arts de Toulouse
_
Comme dans une course où des sprinteurs se passent tour à tour un relais, des personnages prennent l’un après l’autre en charge le cours de l’histoire. Les interactions furtives entre eux permettent ainsi à ces différents auteurs de se passer la main.
 
Le Taxi de Sun City (17 min)
de Thomas Trichet
École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Paris
_
Charles est victime de phobies d’impulsion et de ruminations qui l’inquiètent et le perturbent. Son quotidien est empoisonné par des visions de lui commettant des actes criminels ou délictueux envers son entourage. À travers ses pensées omniprésentes en voix-off, il s’interroge sur la nature de ses obsessions et de ses impulsions.