[]

/ classe préparatoire / Orientation et préparation aux concours / Evaluation et mise en situation de concours

Evaluation et mise en situation de concours

1 accrochage, 1 inventaire et 3 concours blancs

Objectifs

Préparer aux épreuves de concours.

Contenu

La formation en classe préparatoire est rythmée par quatre phases progressives de travail. Les deux premières s’achèvent respectivement par un accrochage et un inventaire, puis chaque mois de deux autres phases commencent par un concours blanc.
Le premier accrochage fin octobre consiste à exposer tout ce qui a été réalisé depuis la rentrée de septembre. Cet exercice de mise en espace réel permet d’éprouver chacun des projets dans l’atelier où ils seront présentés : lisibilité, pertinence et ambition du propos, qualité et quantité, dimensions et échelle, références, investissement personnel seront interrogés et mis à l’épreuve toujours au regard des concours. Un jury de deux enseignants assurera l’entretien d’une durée de 20 minutes maximum.
Un inventaire fin décembre permettra de recenser, d’organiser et d’étudier méthodiquement toutes les productions sans exception en vue d’aider à constituer en janvier les dossiers de pré-sélection de concours exigés par les écoles les plus prisées et sélectives en conséquence. Un jury de deux enseignants assurera l’entretien d’une durée de 30 minutes maximum, le but étant de tout passer en revue pour aider l’élève à sélectionner ses projets les plus maitrisés et singuliers.
Trois mises en situations de concours sont placées entre janvier et mars. Même si elles sont par nature des entrainements, les modalités des concours blancs respectent scrupuleusement, en les imitant, les différentes modalités de concours des écoles. Afin de préparer au mieux les élèves à plusieurs situations, la nature et la durée des épreuves varient selon les trois simulations de concours, passant d’un entretien oral à un QCM en anglais, de 3 à 48 heures d’épreuve plastique, etc. Les sujets sont soit inventés, soit repris tel quel des concours passés. L’entretien oral n’excède pas 15 minutes pour le dernier concours blanc. L’épreuve plastique est évaluée en présence de l’élève. L’épreuve écrite est notée et rendue la semaine suivante.
Dans la mesure du possible, chaque temps d’évaluation donne lieu à un bulletin comprenant notes et commentaires, en plus du contrôle continu : données désormais indispensables pour Parcoursup. Elles sont avant tout des repères qui permettent aux élèves de se positionner par rapport au niveau exigé des concours et de progresser tout au long de l’année.