[]

/ Schéma des études / DNA3 option Art / HISTOIRE, THEORIE DES ARTS ET LANGUE ETRANGERE / Histoire de l’Art 2 (A.Rolla) La mise en scène des images, de l’énonciation à (...)

Histoire de l’Art 2 (A.Rolla) La mise en scène des images, de l’énonciation à l’exposition.

Alexandre ROLLA

Site de Caen

Pré-requis : L’art de l’exposition, une documentation sur trente expositions exemplaires du XXe siècle, Paris, éditions du regard, 1998.

Objectifs

  • Acquérir des connaissances ;
  • Élargir les questionnements à la notion de troisième dimension ;
  • Prendre en compte la notion d’exposition ;
  • Assimiler l’importance du corps dans l’appréhension des œuvres ;
  • Mettre en abîme la question de l’image face à la question de l’espace.

Contenu

A partir des relations qu’elles peuvent entretenir au sein des arts plastiques, il sera question de mise en scène, la mise en scène des images, picturales, photographiques ou autres. Ce cours se construit à partir de deux axes : la relation à la troisième dimension dans les arts plastiques, et la question de l’exposition. La relation à la troisième dimension sera envisagée à partir d’œuvres appartenant principalement à des pratiques liées à la bidimensionnalité : peinture, photographie… pour instaurer ensuite une réflexion sur le principe d’exposition et sur la relation des œuvres à l’espace qui les accueille et à l’espace du spectateur, à l’espace du corps qui les appréhende. En continuant à fouiller la question de la troisième dimension à travers des pratiques singulières, seront également abordées les œuvres absentes ou invisibles.

Le principe fondamental de cet enseignement est le « contre-pied ». La question de l’espace et de la troisième dimension n’est pas abordée par un angle convenu : celui des pratiques sculpturales ou architecturales, mais par la réflexion autour de pratiques qui, apparemment, ne considère pas la troisième dimension comme principe incontournable de la création. L’ambition de ce choix et de pousser la réflexion le plus loin possible et d’ouvrir des possibilités de recherches multiples. L’enjeu pédagogique est aussi d’intégrer des propositions des étudiants quant à une réflexion sur l’espace et la mise en espace à partir de leurs propres travaux.

Méthode d'enseignement

Cours magistral

Evaluation

Devoir + dossier PDF à rendre en fin de semestre et avant la diplômabilité.

Références

  • L’art de l’exposition, une documentation sur trente expositions exemplaires du XXe siècle, Paris, éditions du regard, (1998) ;
  • Dreamlands, cat. expo., centre Pompidou, 2010 ;
  • Pierre Huyghe, cat. expo, centre Pompidou, 2013 ;
  • Philippe Parreno, Anywhere, anywhere out of the world, cat. expo, Palais de Tokyo, Koenig Books, 2014 ;
  • Michel Houellebecq, La carte et le territoire, Paris, Flammarion, (010 ;
  • Michel Houellebecq, exposition Rester vivant, Palais de Tokyo ;
  • Victoria Noorthoorn (dir.), Une terrible beauté est née (cat. expo. biennale de Lyon), les Presses du Réel, 2011 ;
  • Guy Lelong, Daniel Buren, Paris, Flammarion, La création contemporaine, 2002 ;
  • Bruce Nauman, cat.expo, fondation cartier, 2015 ;
  • Ugo Rondinone, I love John Giorno, Palais de Tokyo, 2015 ;
  • Enrique Vila Matas, Impressions de Kassel, Paris, Bourgois, 2014 ;
  • Les catalogues (le plus possible) des Biennales de Venise, Lyon, Documenta… ;
  • Au sujet de l’exposition : Le monde comme volonté et comme papier peint, Dijon, Le Consortium, 21 avril au 2 septembre 2012 :
  • http://leconsortium.fr/expositions-exhibitions/le-monde-comme-volonte-comme-papier-peint/ ;
  • http://vimeo.com/41287423 .

 // DNA  - Semestre 6  // Art  //  credits ECTS : 1