SI CINÉMA 5 - Séance #4

Découvrez les synopsis des films en compétition qui seront projetés le vendredi 22 mars 2024 à 14h au Café des Images.

Réservez votre place gratuite au Café des images
 

Exilé en France, égaré dans le Caucase, un narrateur de 23 ans rencontre sa voisine de 83 ans : une russe de Tbilissi, ce qui déclenche un aveu à sa mère, dite La Gata, vivant au Venezuela. Ici le français, le russe, l’espagnol et leurs traductions, le silence et la musique alternent, impriment l’imaginaire et inventent une légende, celle du narrateur, qui tient en une phrase : « Qui n’est pas Salope ne connaît pas la Jouissance ».
 

Space Chords is a record of a grieving body - of a grief that is constant, coloured and overbearing. The work examines the potential for a language of movement to help the body express what words often cannot, and how employing such a language may be a practice of care for the grieving body. Through a series of repeated gestures, sound and text, the film navigates the entangled relationship between grief and memory, allowing for both a verbal and non-verbal dialogue to emerge between the two.

 

Tous yeux toutes oreilles” est une invitation à l’exploration des sens. Malentendante de naissance suite à une surdité de transmission, je propose à travers cette production visuelle une immersion sensorielle dans l’univers des sourds. Armée d’un micro durant trois mois, de septembre à décembre 2023, j’ai effectué des captations sonores de mon quotidien afin de suggérer les situations équivoques à ma condition. Retranscrites sous forme de sous-titrage fidèles aux codes conventionnels, cette vidéo expérimentale élabore un scénario ou le spectateur se trouble entre visuels et sons, dans une ambivalente compréhension de ma traduction personnelle. Une expérience significative et partagée avec humour, dans une volonté d’exposer un cinéma intérieur riche en découvertes sur le monde de la surdité.

 

Incapable de se réveiller complètement après une sieste, Cankus décide de faire un tour pour se ressaisir. Pourtant iel continue à osciller entre le rêve et la réalité en se baladant dans la ville. Le film décrit un espace mental et l’expérience urbaine à Istanbul. Il décrit un bruit mental constant causé par l’atmosphère politique inquiétante, l’instabilité et l’autoritarisme. Il aborde la propagande, l’influence des médias, l’urbanisation destructive, le sentiment d’isolation et aussi cet échappatoire qui sont nos rêveries.
 

Deux hommes luttent et s’agrippent dans un décor clinique. Leurs étreintes laissent imaginer que l’origine du conflit est plus complexe qu’un simple jeu d’égo.

 

Ce film est le récit d’un fantôme immigré et queer qui raconte sa propre histoire de violence. Après son arrivée en Europe, il est confronté à une vie précaire pleine de racisme homophobe en se faisant assassiner dans des toilettes publiques. Après sa mort, il devient un fantôme qui hante la ville pour se venger d’hommes comme ceux qui l’ont tué. Le court métrage Fantasma Pédé est le résultat d’un processus de création narrative fictionnelle basé sur des histoires personnelles et des événements réels, dont l’auteur brésilien Flavio Rodrigo a été témoin et l’a vécu. Le film traite de l’univers de l’immigration queer, en abordant le racisme homophobe subi de manière invisible par de nombreuses personnes dans des situations analogues. L’intersection entre le genre, la classe et la race est le champ de recherche développé par l’auteur et réalisateur de ce film. Produit et tourné à Bruxelles en 2022.
 

Quatre femmes cousent ensembles : de leurs aiguilles naît un monstre.

 

Depuis sa puberté, Boris est un super-héros, il possède le pouvoir extraordinaire de tirer des lasers avec ses yeux, ce qui lui a valu une notoriété internationale, mais l’a également confronté à des enjeux mondiaux démesurés et à une médiatisation envahissante. Boris décide de s’accorder quelques mois de répit. Il se retire dans son village natal : Roman-sur-Perrier, à la recherche de tranquillité, là-bas il retrouve son meilleur ami : Mehdi qui mène une existence plus humble et plus simple. Mehdi et Boris se préparent alors pour sortir en boîte. C’est Jean-Louis, une marionnette qui fume énormément, qui sera le narrateur omniscient de cette histoire.

  Séance 4 - Fleur Mautuit
  Séance 1 - Armand Pinchon
  Séance 4 - Enzo Pernet
  Séance 4 - Flavio Rodrigo
  Séance 4 - Olivia Du Vergier
  Séance 4 - Enzo Perrier
  Séance 4 - Cristian Mora Moret
  Séance 4 - Melisa Yagmur Saydi